« Un rêve d’enfant réalisé »

Héritière de 3 générations de brodeuses, de filles en aiguilles, Victoria Darolti pratique l’art du fil depuis l’âge de 9 ans. De points en mailles, elle explore la dentelle, la couture, le tricot jusqu’à se révéler dans la broderie d’art. Sous ses doigts experts et agiles, filent depuis 30 ans déjà, tous types d’étoffes, de paillettes, des bijoux Swarovski au silicone et autres polymères. Victoria visite et sublime toutes les matières. Des vêtements de sa soeur qu’elle coupe et réinvente pour créer sa garde-robe à l’atelier de couture sur mesure de son beau-frère comme terrain de jeu : sa créativité et une curiosité sans bornes n’ont d’égales que son expérience. La broderie d’art est une vocation, elle lui voue un amour passionnel et inconditionnel qui la conduira à Paris, à 27 ans à l’Ecole Lesage, où elle effectue un stage professionnel de broderie d’art haute couture, art décoration intérieur et piquage-ponçage. Brodeuse échantillonneuse aux ateliers Vermont, elle a travaillé pour les collections des maisons de haute couture dont les noms évoquent exception, finesse et élégance : Givenchy, Chanel, Valentino, Dior, Armani, … Elle fait briller de mille feux costumes de scène et robes de mariée. Sa capacité d’adaptation, son savoir faire et son originalité lui permettent également de répondre aux exigences du prêt-à-porter de luxe pour Prada, Versace, Emilio Pucci, Gianfranco Ferré… A travers la technique de l’aiguille et du crochet de Lunéville, elle pratique l’art du sur mesure et de la personnalisation – réalisation du dessin, broderie – dans les domaines aussi variés que la confection (robes de mariée, robes de soirée pour les particuliers, le prêt-à-porter et la haute couture) ; l’ameublement (fauteuils assises et médaillons, rideaux, embrasses…). En 2008 elle crée les ateliers Darolti.

millieu fin de texte

Son inspiration, Victoria la puise dans tout ce qui l’entoure, tout ce qui capte son regard avisé : dans la nature, l’architecture, la peinture,… elle met en forme, en volume, interprète, stylise. Entre ses mains, les soies, cuirs, plumes et nacres se métamorphosent, les mariages aussi harmonieux qu’inattendus relèvent tous les défis pour nous surprendre jusqu’à l’éblouissement. De sa passion elle nous transmet l’âme et l’émotion.

En obtenant le titre de Meilleur Ouvirère de France en nov. 2007 – titre attribué tous les 3 ans sur un sujet imposé (le Tricorne) représentant plus de 1200 heures de travail – Victoria Darolti a démontré, s’il était nécessaire et ce dès sa première inscription, l’aboutissement de sa maîtrise technique dans tous types de créations.